AAARGH

Notes de

L'Opération vicaire. Le rôle de Pie XII devant l'Histoire
(appendices documentaires)

 

1. Le texte de cette lettre a été publié dans la Documentation catholique du 2 février 1964. M. Saül Friedländer en a également fait état.

2. Mgr von Galen, connu pour son opposition au régime hitlérien.


3. Afin qu'il ne subsiste aucun doute sur le sens de la question qui précède et de cette réponse, il importe de souligner que la conversation a lieu le 27 juillet, que l'ultimatum à la Serbie date du 23 juillet, que cette dernière l'a accepté sauf sur un point qui comporte une infinité de points de détails, que, le 27 juillet, les conversations diplomatiques entre la Double Monarchie et la Serbie, ont pour but, de la part de la première , d'amener la seconde à céder sur toute la ligne et que c'est sur l'issue de ces conversations diplomatiques que le Comte Palffy sollicite l'avis du Cardinal. On sait qu'elles n'aboutirent point et que, le lendemain, 28 juillet, l'Autriche-Hongrie attaquait la Serbie.

4. Souligné par nous pour marquer que ce n'est pas le 27 juillet que le Cardinal a conseillé à l'Autriche de «tenir dur» ce qui aurait signifié son assentiment à la guerre, mais le 28 juin. Le 27 juillet, ses propos incitent clairement à la conciliation, le lecteur voit bien par le texte même que ce n'est pas douteux.

5. Cité d'après l'Osservatore Romano, 23 mai 1936.

6. Mémoires, du Comte Sforza.

7. Mémoires, du Comte Sforza.

8. Osservatore Romano, 22 octobre 1923.

9. Crapouillot, avril 1964, p. 61.

10. Op. Cit., P. 120.

11. A ce sujet, une controverse entre organisations juives qui s'est poursuivie sur plusieurs numéros du journal Le Monde (11, 19 et 29 mars 1964) nous apprit que les annuités jusqu'ici versées par l'Allemagne à la Conference on Jewish Material Claims against Germany n'étaient pas réparties entre les victimes du nazisme mais, à tour de rôle, entre les organisations juives adhérentes à cet organisme (cette année, c'est le tour des organisations juives de France) pour «aider à la reconstruction de la vie juive» (bâtir des synagogues, créer des bibliothèques, subventionner des organisations de jeunesse, etc.). C'est ainsi que, nous dit le président des organisations juives de France (Le Monde, 19 mars 1964) le Dr Nahum Goldman a reçu cent millions de dollars (!) pour l'organisation juive américaine dont il est le président et dont aucun des membres n'a subi le moindre préjudice de la part de l'Allemagne. De temps à autre, on apprend aussi que, sans avoir subi le moindre dommage, un israélite se fait rembourser d'un soi-disant vol établi sur... faux témoignage : scandales Auerbach, Deutsch, etc. Un gangstérisme sans frein. Le règne de l'immoralité dans toute sa splendeur. Qu'importe : l'Allemagne paie, - l'Allemagne occidentale seulement!

12. Cf. supra, P. 218.


<[email protected] >

| Accueil général | Accueil Rassinier |