AAARGH

Notes

 

* Note de l'AAARGH: On le sait depuis très longtemps ! Rassinier avait déjà critiqué entièrement les diverses déclarations de Hoess, à plusieurs reprises, (cf. les renvois aux oeuvres de Rassinier à l'article Hoess du dictionnaire de l'AAARGH) révélant les contradictions et les invraisemblances qu'elles recèlent ; il avait abouti à l'abandon de Höss par Broszat, son éditeur ! En 1964, en effet, à la barre du tribunal de Francfort jugeant les gardiens d'Auschwitz, Broszat déclara : qu'« on ne pouvait pas faire confiance aux déclarations de Rudolf Höss »,, reproduit dans Frankfurter Allgemeine Zeitung, 27 février 1964 .

** Note de l'AAARGH : déclaration étrange en vérité, au regard de la note précédente. R. Faurisson n'aurait-il pas lu Rassinier ? Ou bien est-ce Rassinier qui se trompe et qui invente ? Mais alors, n'est-il pas du devoir de tout chercheur de signaler les erreurs de ses devanciers ?


[email protected]

 

| Accueil général | Aller à l'archive Faurisson

L'adresse électronique de ce document est:

http://aaargh-international.org/fran/archFaur/1986-1990/RF8703xx1.html