Notes du texte De la misère en milieu universitaire[...]

[(1)] . médiats (sic). A l'instar de Bernard Notin dans son article "Le rôle des médiats dans la vassalisation nationale: omnipotence ou impuissance?" publié dans le numéro pilonné de Économies et Sociétés, Hors Série n° 32, août 1989, pages 117-133, voir page 131 note 2: "Nous nous rangeons sous la bannière orthographique de R. Salmon qui a expliqué, dans "La communication médiatisée" (Revue des Sciences Morales et Politiques, n°1, 1986, pages 35-51) que plusieurs membres de l'Académie, à la commission du dictionnaire, recommandaient cette orthographe pour quatre raisons: la forme adjective est attestée depuis des siècles; en devenant substantif, les règles de la langue sont respectées; une utilisation correcte est possible au singulier et au pluriel; tous les dérivés souhaitables existent."

La Vieille Taupe adoptera dorénavant cette graphie et rejettera la forme latine, le pluriel de medium, les media, et sa francisation bâtarde: les médias. Elle invite tous ses amis à adopter fermement cette orthographe, à la fois pour des raisons de francophonie, et pour signifier discrètement notre solidarité avec Bernard Notin contre les censeurs. Cette graphie, qui finira par s'imposer, permettra de mesurer les progrès de l'influence des amis de la Vieille Taupe et de la liberté, jusque dans les médiats, et permettra à la vieille taupe de reconnaître ses amis.

.[(2)] Au surplus, depuis la première rédaction de ces lignes, il existe une réplique tout à fait spécifique du principal intéressé, le professeur Faurisson, au livre de Jean-Claude Pressac. Intitulée Réponse à Jean-Claude Pressac, [Note de l'AAARGH: en deux parties sur ce site, | 1 | 2 |], cette brochure de 96 pages peut être obtenue au prix de 80 francs à adresser à: R.H.R., Boîte postale n°122, F - 92704 COLOMBES Cedex, France. Cet ouvrage, publié en janvier 1994, a valu au professeur Faurisson une citation à comparaître devant le tribunal de Paris, au titre de la loi Fabius-Gayssot, à l'audience du 9 mai 1995. Le professeur Faurisson a été condamné, dans le silence total des médiats, par un jugement du 13 juin 1995, pour une réplique dont Bédarida prétend qu'elle n'existe pas et ne peut exister! Cette condamnation indique à quel point les censeurs redoutent tout débat et en sont réduits à gérer les apparences. Les déclarations des Vidal-Naquet et autres grands inquisiteurs ne sont que rodomontades de tartarins, abrités derrière la censure d'État et la complicité médiatique.

[(3)] J.H.W.H. Les quatre lettres par lesquelles les Juifs pieux figurent le nom de Dieu, qui ne doit jamais être nommé, ni écrit en toutes lettres. Il existe de nombreux autres moyens d'évoquer l'Innommable.

.[(4)] SMERSH. Service de contre-espionnage et services spéciaux de l'armée soviétique. Sorte de K.G.B., auquel il est lié, spécifique à l'armée.


[email protected]